dimanche 9 mai 2010

A nouveau la Normandie !



Oui, Normandie si proche et si diverse, nous revoici ! Du 5 au 7 mai, nous avons pris la direction des environs de Deauville.







C'est l'hôtel très recommandable (http://www.clos-st-gatien.fr/ ) "Le clos Deauville-Saint Gatien" (surtout avec sa promo "deux nuit au prix d'une..."), que nous élisons comme pied à terre : avec le soleil, il nous apparait comme une bouffée des tropiques sous le ciel de Normandie ! Le premier après-midi, repos, piscine intérieure pour moi puis direction Trouville, où nous dînons à l'excellent restaurant Chez Jérôme. Aile de raie pour Françoise, friture d'éperlans pour moi.



Le lendemain matin, nous sacrifions à la visite d'une distillerie de Calvados, en l'espèce "Père Magloire" à Pont l'Evêque (http://www.pere-magloire.com/ ). Nous visitons des salles de musée sur le travail de la pomme, dont ce superbe moulin à pommes en bois, puis les chais, où la "part des anges" se fait bien sentir (au sens propre !), avant de sacrifier à la dégustation, et de faire claquer la carte bleue à la boutique. Tant qu'à faire, nous continuons à nourrir le chiffre d'affaires de Père Magloire en déjeunant dans le restaurant attenant "dans les tonneaux" !






Après cette escale roborative, place à la culture. Le château de Crèvecoeur situé entre Lisieux et Caen sur la D613, a la particularité d'héberger la fondation Schlumberger, qui raconte l'histoire de la famille et de cette entreprise spécialisée dans la recherche pétrolière à partir d'ondes électriques. (http://www.chateau-de-crevecoeur.com/ ). Il fait un temps superbe pour se promener ensuite dans le domaine, où la ferme, le colombier, la grange et enfin le château nous ramènent aux XV è et XVI è siècles. Nous apprenons les secrets de la construction des maisons normandes à pans de bois, et comprenons pourquoi le sol de la longère de nos amis Dominique et Sophie est si inégal ! Voir la maquette ! Une curieuse bestiole a fort intrigué Françoise, saurez-vous nous dire ce que c'est ?
















Retour à l'hôtel, et il était temps le vendredi matin de revenir, tranquillement, mais cette fois sous les nuages...

2 commentaires:

sister a dit…

Vous avez eu de la chance ! Il n'a même pas fait beau par chez nous !
En tout cas c'est vrai que cet endroit pourrait nous faire croire que vous êtes allés bien plus loin de la maison que ça !
Et j'adore l'idée du restaurant sous les tonneaux !

Valerie Legrand a dit…

moi aussi j'adore le tonneau!!
pour la bebete, on dirait un canard croise avce un cygne... vous avez ramene du Pont l'Eveque aussi ??