jeudi 31 décembre 2009

Meilleurs voeux pour 2010 !















Nous joignons à notre voeu, nos souhaits à tous d'une année 2010 heureuse et sereine.

Daniel et Françoise

mercredi 30 décembre 2009

Pilote de Ferrari !!!



Ce matin, j'ai enfin eu mon cadeau de Fête des Pères ! Non que Françoise, Sophie et Valérie aient fait de la rétention, mais leur cadeau (un stage de pilotage sur Ferrari à Trappes, chez Jean-Pierre Beltoise http://www.pilotagepassion.fr/ ), avait été reporté deux fois en septembre puis novembre.


Nous voici donc ce matin sur place, point trop de monde, une pluie discrète et une température pas trop froide ; ça va !


Néanmoins, là je fais la gueule, car on commence par une file d'attente pour trois tours accompagné en Subaru Impreza, et j'ai une quinzaine d'individus qui n'avaient rien à faire là, devant. Heureusement, on monte 3 par 3 et cela avance vite. J'ai la chance d'être assis à côté du pilote. En fait, ces tours servent à découvrir le circuit, et à comprendre le système de passage des courbes : trois plots de couleur, verte, rouge , blanche, indiquent où il faut serrer (à droite ou à gauche) et où il faut rétrograder puis accélerer. A quelle vitesse roule-t'on ? A vue de nez, au maximum à 110-120. Pas de quoi blémir !



Ensuite, nouvelle file d'attente, selon le véhicule choisi. Je suis dans la file Ferrari ; le jeu commence par enfiler une charlotte, puis un casque...pas facile !!!


Et arrive mon tour : une belle Ferrari grise, superbe, intérieur rouge, et Yoan en passager-instructeur qui me donne les consignes. Réglage du siège (la position de conduite est excellente...) . C'est une boîte séquentielle avec palettes au volant, comme sur mon Audi, donc, pfff, pas de problème, d'ailleurs voyez comme je démarre en souplesse.

J'ai bien sûr oublié les codes de couleur des plots ! Les deux tours passent vite ! Je ne sais pas là non plus à quelle vitesse j'ai pu rouler, pas plus de 110 je pense, les lignes droites étant courtes ! Mais j'ai un peu fait vrombir la bête (500 chevaux...). J'ai à peu près pris les courbes correctement, sauf un cas où j'ai rétrogradé trop tôt, mais ce n'était pas grave !





Et voilà, c'est fini ! Le plus difficile est de sortir de la voiture ! Ensuite, direction les stands des marchands du temple, où je succomberai à l'achat d'une photo officielle (celle qui est en tête de l'article, ma photographe personnelle n'ayant pas eu les accréditations nécessaires à se positionner aux meilleurs endroits !) Et puis, j'ai aussi un diplôme !




J'ai conduit la i10 au retour et montré à Françoise comment je laissais sur place une Twingo !


Et un très gros bisou à Françoise, Sophie et Valérie pour leur cadeau !!

lundi 28 décembre 2009

mercredi 23 décembre 2009

Pu ..... rée, 60 balais ...

60 balais aujourd'hui 24 décembre ... ouh là là....





Plutôt qu'une photo, je préfère vous laisser admirer mon avatar, qui me sert sur les forums où je poste, ou sur Facebook...Vous échappez ainsi à la blanchitude qui s'annonce, à mes diverses attelles, protège-genou, et autres cache-misères...




C'est peut-être cet âge avancé qui fait que je ne m'y retrouve plus dans les photos du 23 novembre de notre voyage en Thaïlande ; c'est la galère ! A la réflexion, je crois plutôt que c'est Picasa qui se mélange les pinceaux : les numéros des photos ne semblent plus être fixes... Google m'en veut ces jours-ci ! Comme quoi tout ne serait pas perdu en ce qui me concerne !



Mais il va vous falloir attendre que je recharge les originaux et refasse la sélection/correction/recadrage et tout et tout... Désolé !

Entretemps, joyeuses fêtes à tous nos lecteurs !

lundi 21 décembre 2009

Parenthèse gastronomique


Comme Peter et Eric passeront Noël dans leur famille respective, nous avons profité de ce qu'ils étaient disponibles (et en France pour Peter !) pour les inviter ce lundi au Capucin Gourmand.



Le Capucin Gourmand à Coignières, ( http://www.capucingourmand.com\ ) est ce restaurant où nous avions fêté en 2003 nos 25 ans de mariage.




Nous avons pris le menu "Dégustation" pour l'ensemble de la table.


Et cela me permet un petit clin d'oeil à Claire, qui savait me taquiner pour nos agapes : voici le menu :



Pressé de joues de porc et foie gras

Gambas, ragoût de topinambours, potiron et panais aux moules

Sorbet à la poire

Ballotine de pintadeau, pommes de terre à la crème de lard

Fromage sur salade

Coupe Cheese-cake aux clémentines



Cela pour vous faire patienter de la fin du reportage sur la Thaïlande : ce matin, alors que l'avant-dernière partie sur le 23/11 était faite aux 2/3, la sauvegarde n'a pas fonctionné : tout est à recommencer ! Problème chez Google apparemment ; heureusement, j'ai quelqu''un sous la main pour protester !

mercredi 16 décembre 2009

Thaïlande - 22 novembre

La fin du voyage approche ; aujourd'hui à Chiang Mai, nous visitons le Temple du Bouddha Lion, puis l'après-midi place aux visites d'artisans (enfin, artisans...bien organisés !) et donc à la fièvre acheteuse !





Le Temple du Bouddha Lion (Wat Phra Singh) date du 14è siècle et a gardé son aspect authentique. De belles fresques décorent les murs intérieurs d'un Wat ; ils présentent les premiers contacs avec des européens (hommes avec des moustaches, à gauche), et des scènes militaires et de la vie courante .







Un très vieux et très vénéré Bonze est décédé il y a plusieurs mois. En attendant que le cercueil en bois définitif, dans lequel il sera incinéré, soit terminé (voyez le dessin du projet à droite !), sa dépouille est dans un autre Wat, où il est représenté aussi vrai que nature, par une statue de cire ... impressionnant .




En sortant du temple, voici une vendeuse de petites boîtes d'osier dans lesquels se trouve prisonnier un couple de moineaux. C'est une tradition locale : libérer des oiseaux est le symbole d'actes bons et positifs... Moyennant 20 baths (0,40 €), plusieurs de notre groupe sacrifient à la tradition ... tout en sachant qu'il est probable que ces oiseaux soient prochainement capturés pour réamorcer ce petit commerce !



Place aux artisans (en fait plutôt à de belles PME !). Après avoir découvert comment on fabrique et pose la laque puis les décors en or sur les pots, vases, assiettes, etc..., (d'où nous sortons avec plusieurs jolies choses pour les amis, la famille, et nous) nous allons chez un important marchand de bijoux, d'où Françoise sortira avec une très belle bague en saphir jaune (mais là, c'est cadeau !). Puis, nous visitons un atelier de tissage de la soie (d'où Françoise sortira avec un très joli centre de table en soie), puis un atelier de celadon (porcelaine vert pâle, d'où Françoise ... non, elle a été raisonnable !). Notez que nous sommes dimanche : tout est ouvert, et beaucoup d'ouvriers travaillent "en HS".







La laque à létat naturel ___________________Les feuilles d'or utilisées pour la dorure _______________Le produit en cours de finition














Le filage à partir des cocons de vers à soie.




Le soir, nous dînons "chez Madame Clinton" nous promet Anan depuis le début du voyage. C'est un restaurant au bord de la rivière Ping (pas d'humour facile, svp !) où Hillary Clinton a déjeuné il y a une dizaine d'années ! En tout cas, le repas était excellent.

C'est le dernier soir : Anan nous a préparé une belle surprise. Une tradition du nord de la Thaïlande consiste lors du nouvel an bouddhiste, à ce que des ballons de papier gonflés et mus par une chandelle soient lancés dans le ciel par les couples ; le couple fait un voeu, s'embrasse, et lance son ballon dans la nuit ; on peut ainsi le suivre des yeux une dizaine de minutes.



Anan a prévu en fin de repas un ballon par couple, et nous avons tous été très sensibles à cette jolie attention.

Françoise et moi avons lancé notre ballon, puis longtemps suivi des yeux notre voeu . Nous y croyons très fort.

dimanche 13 décembre 2009

Thaïlande - 21 novembre

De Chiang Rai à Chiang Mai


Lever un peu moins tôt ce matin, ouf ! pour un départ en cyclo-pousse vers le centre ville ! Nous avons chacun un cycliste affecté, qui nous suivra et nous reconnaitra durant toute la matinée. Il s'agit encore d'un "petit boulot", souvent effectué par des hommes à la retraite. C'est plutôt agréable, mis à part le côté "esclavagiste" qui me gêne quand même. Et puis, c'est là que nous achetons la première photo proposée par les officines qui tournent autour des touristes : pour 100 baths (2 €), j'ai ma photo avec mon cycliste, dans un cadre en ... bouse d'éléphant recyclée !!!







Sur la route, un monument à la gloire du roi Mengrai, fondateur de la ville, est l'objet d'un culte très vivace ; des écoliers sont en visite, et en début de journée viennent se recueillir afin que leur visite soit favorable.





Nous visitons le marché de la ville, qui est le marché des ThaÏs : nourritures bizarres, grenouilles dépecées vivantes sont les images les plus fortes ! Un joli monastère nous permet de découvrir des bonzes pendant la pause détente...
















Nous reprenons le car pour Chiang Mai, la ville de notre guide Annan, qui fut la capitale du premier royaume indépendant établi dans le Triangle d'Or. Sur la route, nous allons rencontrer des paysans qui coupent le riz, et leur donnons un sérieux coup de main : voyez mon air décidé à assurer la cadence !








Nous déjeunons dans un cadre enchanteur, accuillis par un paon glorieux.










Après nous être installés à l'hôtel, nous partons pour le monastère de Doï Suthep, symbole religieux le plus important de la ville et du nord de la Thaïlande. Et là, nous assistons à la prière du soir...

Françoise et moi recevons d'un bonze un lien à porter au bras droit... Recevons, c'est un grand mot pour Françoise : les bonzes ne devant pas toucher les femmes, celui-ci lui a jeté le lien... J'ai par contre bénéficié du laçage et d'une bénédiction par le bonze.

A ce jour, Françoise et moi portons toujours le lien...




mardi 8 décembre 2009

Parenthèse caritative




Nouvelle animation pour l'Association Petits Princes aujourd'hui au Plessis-Robinson.




Une nouvelle fois, la Fondation d'entreprise Bouygues-Telecom recevait aujourd'hui l'Association dans 12 sites français pour une opération interne appelée "Rêves de Noël" mobilisant les collaborateurs pour réaliser 12 rêves d'enfants gravement malades. Après les paniers de basket en 2007 et les putts de golf en 2008, place au bowling sur console Wii !

J'étais au Plessis-Robinson, établissement d'environ 1.500 personnes. La participation a été bonne, et nous avons finalement explosé l'objectif : 17.383 points pour 13.200 demandés.

Loïc, 19 ans, va rencontrer très prochainement les footballeurs de Lyon grâce à cette opération !