lundi 26 juillet 2010

Bruxelles - 2














Bandes dessinées, flanerie dans le vieux centre et Atomium...









La Belgique est la patrie des auteurs de BD. Après avoir visité le Centre Belge de la Bande Dessinée, un peu décevant car composé presqu'exclusivement d'exposition de planches originales de BD, nous allons à Louvain la Neuve au Musée Hergé.


Louvain la Neuve porte bien son nom : c'est une ville nouvelle en fin de construction autour d'une nouvelle université destinée à désengorger celle de Louvain, plus au nord. Nous galérons dans les parkings éloignés du Musée, et enfin atteignons celui-ci, et après y avoir fort bien déjeuné, nous visitons ce temple : et effectivement, nous découvrons pendant plus de deux heures une exposition bien présentée et intéressante, au surplus parfaitement expliquée grâce aux audio-guides, qui a ravi Françoise qui pourtant n'apprécie pas plus que cela les BD ! C'est dire ! Si vous en avez l'occasion, allez-y : http://www.museeherge.com/






En fin d'après-midi, et le beau temps se confirmant, grande promenade dans le vieux centre : d'abord vers les Anciens bassins, comblés fin 19è ils ont fait place à une grande promenade et ... à une surprenante statue dédiée au pigeon-soldat !










Puis, par l'Eglise Sainte-Catherine et la Bourse, en empruntant des rues aux noms anciens et évocateurs on arrive rue de l'Etuve devant le célèbre Manneken-Pis, objet de l'observation d'énormément de touristes. Ce jour là il était habillé. Passons sur le Musée du Cacao et du Chocolat, rue de la Tête d'Or, c'est franchement de peu d'intérêt. Et l'on revient via l'Ilôt Sacré et ses jolies rues à notre hôtel (Hôtel Marivaux, 98 boulevard Adolphe Max) , où nous dînons frugalement (oui Claire !) de fruits et d'une salade achetés au gré des envies : c'est dimanche soir, mais presque toutes les boutiques sont ouvertes !






Le lendemain, nous quittons l'hôtel, direction l'Atomium dans le parc du Heysel, près du fameux stade du même nom. Haut de 102 mètres, ce témoin de l'exposition universelle de 1958 représente une molécule de cristal de fer agrandie 165 milliards de fois. Sa structure en acier revêtue d'aluminium et entièrement rénovée en 2006 est composée de 9 sphères de 18 m de diamètre, reliées entre elles par des tubes de 29 m de long et 3 m de diamètre dans lesquels on circule, soit par escalator, soit par escalier. Un ascenseur mène à la sphère supérieure d'où l'on bénéficie d'une très belle vue panoramique sur la ville, et où un restaurant s'est installé. Mais il fait très chaud dans les sphères dès que le soleil se montre, ce qui est le cas aujourd'hui !

C'est déjà le moment de reprendre l'autoroute ! Voilà une destination sympathique, proche de Paris (3h15 environ en voiture, et l'on peut aussi prendre le Thalys), que nous nous permettons de recommander !

3 commentaires:

Valerie Legrand a dit…

comment ca c'etait pas bien le musee du chocolat ???

danlegr a dit…

Nan, c'est "de la daube" !

sister a dit…

yeahhh, dad se la joue argotique !!