lundi 24 août 2009

A Camembert ...

Petit « mid-week » en Normandie la semaine dernière ! Nous partons mercredi pour Le Prieuré Saint-Michel à Crouttes en Normandie, près de Vimoutiers, et entre … Livarot et Camembert !















Ancien prieuré bénédictin fondé fin Xème siècle, il a conservé l'essentiel de ses bâtiments liés à la vie agricole et religieuse des moines. La grange aux dîmes, la chapelle et le mur d'enceinte datent du XII ème siècles. Un grand parc, avec jardin de simples, roseraie, étangs (un peu victimes de la sécheresse !) agrémente le séjour, car depuis sept ans, le domaine est devenu maison d'hôtes à taille plus qu'humaine, puisqu'il n'y a que 4 chambres et deux petites maisons. Nous y sommes accueillis très gentiment par les propriétaires, M. et Mme Ulrich. Une adresse très recommandable ! http://www.prieure-saint-michel.com/chel.com/

De là, nous allons rayonner à Vimoutiers, puis à Camembert même où nous visitons La Ferme Président (bof) et la Maison du Camembert (re-bof) !

Fort heureusement, nous allons ensuite au manoir de Beaumoncel, à 500 mètres, qui fut la ferme de Marie Harel, "l'inventrice" du fromage de camembert ! Construit vers 1650, il appartient toujours à la même famille ! Ses constructions sont de style normand augeron, avec des parties en colombages. Autour du manoir, on découvre un four à pain, un pressoir, une remise avec grange, des étables, un pigeonnier, le tout en bon état !
Marie Harel cacha pendant la révolution dans sa ferme de Beaumoncel un prêtre réfractaire venu de la brie, qui en remerciement lui aurait donné un secret pour la fabrication du fameux fromage de brie. Ce fromage prit ensuite le nom de son lieu de fabrication, sa fille puis sa famille perdurèrent la tradition. Plus tard, lors de l'inauguration du chemin de fer Paris-Granville, Napoléon III le goûta, et le trouva si bon que l'Empereur en voulut toujours à sa table . Sa notoriété était assurée !

Nous terminons la journée en allant dîner à la Ferme-Auberge du haut de Crouttes, où nous mangeons Normand : bon, mais il y a tout ce qu'il faut pour !!!

Jeudi matin, départ tôt pour acheter nos camemberts chez le dernier producteur artisanal, Monsieur Durand ! Puis, direction le Château de Champ de Bataille, près du Neubourg, et là déception : le château n'est ouvert à la visite que l'après-midi. Nous filons alors au château de Harcourt à 7 kms. Construit à la fin du 12è siècle, puis rebâtit au 17è, il se compose maintenant d'un châtelet précédant une basse-cour, et du château modernisé par Françoise de Brancas, princesse de Lorraine et Comtesse de Harcourt au 17 è siècle. Mais le château est en médiocre état intérieur, non meublé. Un arboretum dont l'origine vient de l'achat du domaine en 1802 par un avoué parisien, qui en fit un domaine forestier expérimental.
Champ de Bataille_____________________________Harcourt : le Châtelet_______________Harcourt : le château 17 ème


Et ce fut le retour, sous un ciel menaçant !

2 commentaires:

Yves a dit…

C'est toujours un plaisir d'admirer les différentes photos de vos escapades.

Merci pour cet article très instructif, encore un endroit que tu m'as donné envie de visiter!

Valoo in Ireland!! a dit…

et alors, c'est différent comment le camembert artisinal?? il aura tenu pour quand je rentre (là j'ai un peu peur mais bon !)