dimanche 6 décembre 2009

Thaïlande - 20 novembre



Le Triangle d'or, la visite du musée de l'opium et surtout la rencontre avec des tribus montagnardes... Une quatrième journée encore riche !






Avec notre superbe car "Nemo", nous partons vers le triangle d'Or, carrefour des 3 frontières Thaïlande, Laos, Birmanie. Nous abandonnons le car pour des "bétaillères" afin d'aller visiter des tribus montagnardes, et d'abord les Akhas. Quand nous arrivons dans le village, personne. Anan, notre guide, nous détaille l'organisation des tribus au coin d'une maison, quand nous entendons tomber quelque chose du toit, à deux mètres de lui, qui se recule précipitamment : un serpent d'environ 1m20 avec une souris dans la gueule, se sauve. "Une des 17 espèces mortelles de Thaïlande "nous explique Anan ! Nous ferons attention en longeant les maisons !






La "hutte au serpent" _______________________La cuisine ___________________Femme Akha au repos



Quelques enfants et une grand'mère s'approchent, puis nous pénétrons dans une hutte. Ces huttes étaient toujours séparées en deux par une cloison et une porte : femmes et enfants dans la seconde partie, les hommes dans la première, afin de pouvoir réagir en cas d'intrusion d'un animal ou de personnes hostiles... Les Akhas sont thaïlandais, recensés et aidés par le gouvernement ; on estime qu'ils se lavent désormais plus d'une fois par an, contrairement à l'ancienne coutume...


Nous reprenons la bétaillère, longeant des champs de riz, avant d'arriver à un campement qui rassemble trois ethnies réfugiées de Birmanie : des Akhas, des Yaos et les Karens .






Femma Akha qui chique le betel _____________________Chapeaux Akhas en argent ______________________Petite fille Yaho



Pourchassées par les birmans, ces tribus pourtant bien pacifiques paient notamment pour les Karens, l'aide qu'ils ont apportée aux britanniques durant la seconde guerre mondiale... Ils sont réfugiés politiques, donc non recensés et peu aidés par le gouvernement thaï. Les Karens "femmes girafes" (mais contrairement à celles d'Afrique, ce sont les épaules qui sont abaissées, et non les vertèbres étirées) sont très jolies, avenantes et souriantes. Elles subsistent en vendant aux touristes des produits artisanaux, dont de très jolies étoles dont nous avons rapporté plusieurs.




La fille __________________________La maman chante une chanson à la mémoire de ses parents _____ Comment elles tissent























Le Triangle d'or (à gauche la Birmanie, à droite le Laos)_________________________________________Le Roi


Nous déjeunons dans un joli restaurant au bord du Mékong, avant de visiter le musée de l'opium, d'admirer le bouddha géant construit pour célébrer la Reine (les thaïlandais sont un peuple intelligent qui a conservé la monarchie, et voue réels vénération et respect au Roi et à la Reine. Vive le Roi ) puis d'aller en bateau sur une île laotienne, paradis de la vente de produits contrefaits : faux Lacoste, Ralph Lauren, montres, etc... sont vendus "pour rien". La contrefaçon va jusqu'à apposer la marque "made in France" sur les Lacoste... Nous n'achetons rien : ce n'est pas le tout de se plaindre des délocalisations industrielles, encore faut-il être réellement solidaire des entreprises françaises...




1 commentaire:

valeriel a dit…

ben on a tout fait pareil!!! les mêmes tribus (mais pas les mêmes villages et faut croire que le gouvernement aide pas tous els villages Akhas car celui qu'on a vu était vraiment extrêmement pauvre), le spot sur le Mekong, le Laos et le méga buddha , qui est le cadeau d'anniversaire de la reine pour ses 70 ans ou un truc comme ça!!!